Les avantages et les inconvénients du statut auto-entrepreneur

Publié le par Educanissime

Ce statut a ses avantages et ses inconvénients comme tous les autres que ce soit l'EURL, la SARL, la SEP, la SAS, etc... Mais il offre avant tout la possibilité de ne payer aucune cotisation sociale si aucun chiffre d'affaires n'est réalisé ce qui n'est pas le cas des autres statuts.


AU NIVEAU DES AVANTAGES:


Il offre également la possibilité de ne pas payer la taxe professionnelle durant 3 ans si nous optons pour l'impôt libératoire dans la mesure où nous acceptons de régler l'impôt au fur et à mesure que nous réalisons notre chiffre d'affaires chaque mois ou chaque trimestre.

Nous ne sommes pas imposés sur le bénéfice comme c'est le cas dans le cadre d'une société.

Nous ne sommes pas imposés de nouveau puisque nous payons notre impôt libératoire au fur et à mesure alors que dans le cadre d'une société, nous devons payer notre impôt sur les salaires que nous percevons et que nous devons déclarer.

Nous n'avons pas de frais d'immatriculation au RCS (Registre du commerce et des sociétés) ni de publication.

Nous n'avons pas non plus des frais de stage comme l'exige la Chambre des Métiers et par la suite, l'auto-entrepreneur pourra créer soit une entreprise individuelle, soit une société sans avoir à effectuer ce fameux stage dont il sera dispensé.

 

Nous n'avons pas de frais d'honoraires à régler à l'expert-comptable relativement au rédactionnel des statuts puisqu'il n'y en a pas dans le cadre de l'auto-entrepreneur.

La comptabilité est extrêmement simplifiée contrairement à celle d'une société qui doit faire vérifier ses comptes et les publier.

L'assurance n'est pas obligatoire pour un auto-entrepreneur contrairement à une société même si elle est fortement recommandée pour certaines activités.

Nous n'avons pas en plus les frais de publication des statuts

AU NIVEAU DES INCONVENIENTS

Nous ne pouvons pas déduire les frais fixes tels que téléphone, électricité, fournitures, essence, etc.....

Certaines professions sont exclues mais peut-être que ce statut évoluera

Nous ne récupérons pas la TVA et nous ne la facturons pas non plus; cependant ce n'est pas trop gênant si nous n'avons qu'une clientèle de particuliers. Signalons tout de même que ce régime micro social est aussi valable pour les créations de sociétés

Notre chiffre d'affaires est limité à 32.000 euros dans le cadre de la prestation de services et à 80.000 euros dans le cadre du commerce. Valable également pour une création de société dont le régime fiscal est appelé micro-entreprise

Un auto-entrepreneur ne peut pas s'associer avec un autre auto-entrepreneur ce qui paraît logique quand on regarde la définition du mot "auto" qui signfie "soi-même".

Un auto-entrepreneur peut embaucher un employé mais ce n'est pas intéressant pour lui puisqu'il ne pourra pas déduire les frais de cotisations sociales de son salaire.

A METTRE A JOUR EN FONCTION DE VOS COMMENTAIRES

 

 

Commenter cet article

Chardin 05/10/2009 12:20


Ok mais plusieurs petites questions, de nos jours c'est difficile de créer une entreprise, car nous n'avons pas tous le capital nécessaire, c'est pour cela que s'associé c'est bien plus façile faut
il encore trouver des associés, donc en tant qu'auto entrepreneur je ne le peux pas, c'est soit seul et je peux avec les avantages ou soit des associés mais là plus rien, alors une personne comme
moi sans capital qui souhaite monter sa société de service dans l'art et la culture (donc plusieurs personnes dans différents domaines) ne peut y arriver, donc que faut il faire ?
Pour le chiffre d'affaire si il dépasse les 34 000, change t'on de régime ? Que ce passe t'il ??
Merci de me répondre


chriscraft_ 26/02/2009 13:22

ok, c'est pas le cout qui me genait mais les rapaces qui tournent autour des nouvekllles entreprises.

RUAU François-Xavier, Expert-comptable 25/02/2009 20:17

La parution à un journal d'annonces légales ne concerne pas les entreprises. Elle est seulement obligatoire lors de la création d'une société.

Aucun frais d'inscription n'est dû lors de l'inscription au statut AE.

chriscraft_ 25/02/2009 19:35

la parution à un journal d'annonces est elle obligatoire
parce que despetits futés les consultent et dès le départ vous assaillent de publicité

François-Xavier RUAU 22/02/2009 08:54

Bonne synthèse. Quelques remarques :
- la non-facturation de la TVA peut être un avantage quand on a une clientèle de particuliers
- même si l'assurance RCP n'est pas obligatoire , elle est recommandée pour certaines activités.

Cordialement.

François-Xavier RUAU, Expert-comptable
www.expert-createur.fr

Educanissime 22/02/2009 11:00


Relativement à la TVA,  j'ai plutôt pensé aux professionnels; quant à l'assurance, c'est un oubli de ma part puisque j'avais bien écrit sur le forum apce que même si l'assurance n'est pas
obligatoire, elle est fortement recommandée. merci pour vos remarques.