Le beurre et l'argent du beurre

Publié le par Educanissime

Cet article est destiné aux personnes qui s'étonnent des taux plus moins élevés de cotisations sociales de  façon telle qu'il ne restera pas grand-chose après la déduction des frais fixes et de l'impôt libératoire si elles ont adopté cette mesure. Or, en qualité de salarié, on vous prélève à peu de chose près le même pourcentage, peut-être un peu moins. Ensuite, grâce à votre salaire, vous payez des impôts, votre edf, votre téléphone; vous allez travailler donc vous avez soit une voiture, soit une carte orange, etc... La grande différence est que vous avez beaucoup  plus de chance de gagner davantage que le montant de votre salaire si vous vous y prenez correctement.

Si le statut d'auto-entrepreneur ne vous convient pas, alors mettez-vous en Entreprise individuelle ou en Société et là, vous verrez ce qui  vous restera réellement, même si vous déduisez vos frais fixes. Par ailleurs, n'oublions pas que votre CA sera HT puisque vous reverserez la TVA facturée au Trésor Public. Vous faites la balance et vous vous rendrez compte que le statut d'auto-entrepreneur n'est pas aussi mal que ça soit pour un complément de revenu soit pour débuter une activité. Si vous ne faites pas de CA, vous ne paierez rien. En qualité d'entrepreneur individuel ou en Société immatriculé au RCS, vous devrez quand même vous acquittez des cotisations sociales pour un montant d'environ 3200 euros la première année si mes souvenirs sont bons même si vous ne faites aucun CA. La deuxième année, c'est encore plus élevé. Quant à la troisième année, n'en parlons pas puisque c'est au réel et si vous n'avez pas pris la précaution de faire de la trésorerie, vous n'aurez plus qu'à fermer l'entreprise.

Alors, d'après vous, qu'est-ce qui est le plus intéressant?

Commenter cet article